Festival Wet°

chapeau WET°

wet° / festival de jeune création contemporaine

 

28 > 30 avril 2017 à tours

MOUILLEZ-VOUS !

 

Parfois l’eau est froide. Parfois elle brûle.

Le WET° 2 ce sont 3 jours dans les courants d’une création contemporaine qui bannit le tiède et revendique la douche écossaise, les montagnes russes et le Grand 8 du sens et des sensations.

9 spectacles qui n’ont en commun que leur audace et leur impertinence.

Un choix revendiqué par le collectif des acteurs du JTRC.

Un engagement de l’équipe du T° qui déborde les cadres établis et interroge les notions d’émergence et de reconnaissance.

La prise de risque et la remise en question ont-elles une date de péremption ?

Jusqu’à quel âge est-on considéré comme « jeune créateur » ?

Où se nichent aujourd’hui les inventeurs du théâtre de demain ?

Autant de questions partagées entre les artistes, les structures culturelles, l’université… et le public.

Autant de réponses en actes sur les plateaux du T°, de La Pléiade et de Thélème qui seront cette année les complices de ces débordements poétiques.

 

N’hésitez plus : PLONGEZ !

 

Jacques Vincey

EXTRA-WET° !

 

LECTURE DU TEXTE DE MICHEL VINAVER, LA VISITE DU CHANCELIER AUTRICHIEN EN SUISSE PAR MATTHIEU MARIE LE DIMANCHE 30 AVRIL 2017 À 12H EN SALLE BERNARD-MARIE KOLTÈS.

 

Entrée libre

 

Plus lourd de menace que l'ascension de l'extrême droite populiste en Autriche, est l'accommodement de tout autre État à ce qui en résulte. Ainsi se répand le venin."

 

3 juin 2000. Michel Vinaver est attendu en Suisse, aux Journées littéraires de Soleure. Non pas pour y participer comme il avait été convenu au départ, mais pour y expliquer son refus de participer... De cette situation paradoxale, comme du frottement de deux silex, l'étincelle jaillit... La cause de ce refus : la visite officielle en Suisse, deux mois plus tôt, du chancelier autrichien W. Schuessel, compromis avec l'extrême droite. L'explication publique à laquelle se livre M. Vinaver fait apparaître au coeur de son oeuvre - et de sa vie : admirable intégrité - la figure de l'objecteur. Que faire ? Que ne pas faire ? Nous assistons à la naissance d'une forme singulière d'engagement. Ressusciter cette aventure, faire revivre aujourd'hui cette parole trop peu entendue : la soirée du 3 juin 2000 constitue ici une sorte de mythe fondateur. Un acte inaugural. Recommencer : une manière, peut-être, de transmettre le "flambeau"... d'aider à résister aux forces d'enfouissement de l'Histoire et à l'éternel retour des monstres.